New: Save your favorite arias, videos and singers!
Tell me more - Check it later - Not interested

L'ombre descend des cieux

Opera details:

Opera title:

Les Pêcheurs de perles

Composer:

Georges Bizet

Language:

French

Synopsis:

Les Pêcheurs de perles Synopsis

Libretto:

Les Pêcheurs de perles Libretto

Translation(s):

English Deutsch

Duet details:

Type:

duet,choir

Role(s):

Leïla / Nourabad

Voice(s):

Soprano / Bass

Act:

2.01

Previous scene: Dans le ciel sans voile
Next scene: Me voila seule

G.Bizet The Pearl Fishers Pt6 A2 Pierrette Alarie, Xavier Depraz "L'ombre descend..Me voilà"

Singer: Pierrette Alarie

G.Bizet The Pearl Fishers Pt6 A2 Pierrette Alarie, Xavier Depraz "L'ombre descend..Me voilà

seule dans la nuit"

Georges Bizet Les pêcheurs de perles Act Two
Act Two
Entr'acte, Choeur et Scène: "L'ombre descend des cieux"
Récit et Cavatine "Me voilà seule dans la nuit"
Nourabad--Xavier Depraz
Leila--Pierrette Alarie

an operbathosa avideo

Role : Léïla, a priestess of Brahma
Voice Part : soprano
Fach : lyric soprano
Range : D4 to C6.
Tessitura : G#/Ab4 to A6

Georges Bizet Les pêcheurs de perles (The Pearl Fishers) 1953
Leila--Pierrette Alarie
Nadir--Léopold Simoneau
Zurga--René Bianco
Nourabad--Xavier Depraz
Elisabeth Brasseur
Orchestre des Concerts Lamoureux/Jean Fournet 1953

(Né le 22/4/1926 à Albert (Somme) - Disparu le 18/10/1994 à St Étienne de St Geoirs (Isère))
De son vrai nom Xavier Delaruelle.
Il entre en 1947 au Conservatoire de Paris, et ses professeurs sont Fernand Francell (Chant), Louis Musy (Scène), et René Simon (Théâtre). Il en sort trois ans plus tard avec trois premiers prix (En ayant présenté Boris, Don Carlos et Don Quichotte). Ses premiers débuts on lieu à Arras en 1949 avec le Méphisto de "Faust", puis à Mulhouse 1950. En 1951, il participe à la création du "Rire de Nils Halerius" de Marcel Landowski (Mulhouse, Vichy, Paris). En 1952, il fait ses débuts au Palais Garnier dans le rôle de Palémon de "Thaïs" de Massenet (3 février 1952), puis à l'Opéra-Comique dans celui de Basile du "Barbier de Séville" de Rossini (6 février 1952). En le 25 novembre 1954, il participe à la création mondiale en version de concert de "L'Ange de feu" de Prokofiev et à Nancy du rôle de Peter Bell du "Fou" de Marcel Landowski.
Parmi les nombreux rôles de son répertoire :
* Au Palais Garnier : Sparafucile ("Rigoletto"), Pogner ("Les Maîtres Chanteurs"), Marmont ("L'Aiglon"), Osman ("Les Indes Galantes"), Pimène ("Boris Godounov"), Méphisto ("Faust"), Un Homme armé, un Prêtre ("La Flûte enchantée"), Miracle ("Les Contes d'Hoffmann"), Méphisto ("La Damnation de Faust"). Création des rôles du Marquis de la Force ("Les dialogues des Carmélites") le 21 juin 1957, et Marquin ("Numance") d'Henri Barraud le 15 avril 1955.
* A l'Opéra-Comique : Pistolet ("Falsataff"), L'Abbé Bournisien ("Madame Bovary"), Colline ("La Bohême"), Frère Laurent ("Roméo et Juliette"), "Le Château de Barbe-Bleue", "Le Dernier Sauvage" de Menotti, Grémine ("Eugène Onéguine"), Le Chiffonier ("Louise"). Création des rôles de Nick Shadow ("The Rake's Progress" de Stravinsky) le 18 juin 1953 et "Hop Signor" de Rosenthal le 2 février 1965.
* Autres rôles relevés parmi les représentations hors de la capitale : Don Quichotte, Fiesco ("Simon Boccanegra"), Christophe Colomb.
En 1955, à la radio, il reprend l'"Oedipe" d'Enesco. Il chante aussi à Lyon ("Les Troyens", "Pelléas et Mélisande"), Bordeaux, Monte-Carlo, Marseille ("Don Giovanni"), Nice, ainsi qu'à La Monnaie de Bruxelles, au Covent Garden de Londres, au San Carlos de Lisbonne ainsi qu'à Genève ("Boris" et "Khovanchtchina"). Il participe au festival de Glyndebourne ("Le Comte Ory"). A Venise, il chante "Oedipus-Rex". Il a participé aussi aux créations de "La Femme à Barbe" de Delvincourt. En 1973, il est nommé professeur d'Art Lyrique au Conservatoire de Paris. Il a en outre assuré de nombreuses mises en scène. Il a siégé à la Commission du Chant et a participé à des films, comme acteur et metteur en scène, et à des émissions de télévision. On peut encore l'entendre en 1985 au festival de Glyndebourne (Zuniga de Carmen).

Watch videos with other singers performing L'ombre descend des cieux:

Libretto/Lyrics/Text/Testo:

CHŒUR
dans la coulisse
L'ombre descend des cieux;
La nuit ouvre ses voiles,
Et les blanches étoiles
Se baignent dans l'azur
Des flots silencieux!

NOURABAD
il s'avance vers Léïla
Les barques ont gagné la grève;
Pour cette nuit, Léïla, notre tâche s'achève.
Ici tu peux dormir.

LÉÏLA
Allez-vous donc, hélas! me laisser seule?

NOURABAD
Oui; mes ne tremble pas,
Sois sans crainte.
Par là des rocs inaccessibles
Défendus par les flots grondants;
De ce côté, le camp; et là, gardiens terribles,
Le fusil sur l'épaule et le poignard aux dents,
Nos amis veilleront!

LÉÏLA
Que Brahma me protége!

NOURABAD
Si ton cœur reste pur,
Si tu tiens ton serment,
Dors en paix sous ma garde
Et ne crains aucun piège!

LÉÏLA
En face de la mort,
J'ai su rester fidèle a serment
Qu'une fois j'avais fait.

NOURABAD
Toi? Comment?

LÉÏLA
J'étais encore enfant un soir, je me rappelle,
Un homme, un fugitif, implorant mon secours,
Vint chercher un refuge en notre humble chaumière;
Et je promis, le cœur ému par sa prière,
De le cacher à tous de protéger ses jours.
Bientôt une horde farouche accourt,
La menace à la bouche,
On m'entoure! Un poignard sur mon front est levé,
Je me tais, le nuit vient, il fuit, il est sauvé!
Mais, avant de gagner la savane lointaine:
"O courageuse enfant," dit-il, "va prends cette chaîne
Et garde-la toujours en souvenir de moi!"
Moi, moi, je me souviendrai!
J'avais sauvé sa vie et tenu ma promesse!

NOURABAD
C'est bien!
Songes-y, tous nos maux
Zurga peut te demander compte
Songes-y, songe à Dieu!
Il sort avec les fakirs.

CHŒUR
dans la coulisse
L'ombre descend des cieux, etc.

English Libretto or Translation:

CHORUS
in the distance

La, la, la, la, la!
Darkness is descending from heaven,
night is spreading its veils
and the white stars
are bathing in the azure
of the silent waves!
Darkness is descending from heaven,
night is spreading its veils, etc.

NOURABAD
going up to Leila
The boats are back on the beach,
our task is over for tonight, Leila!
You can sleep here.

LEILA
Alas, will you leave me alone?

NOURABAD
Yes, but you need not quake,
have no fear!
Over there, inaccessible rocks
are guarded by the roaring waves.
On that side is the camp, and there, terrifying sentinels,
with rifles on their shoulders and daggers between their teeth,
our friends will keep watch!

LEILA
May Brahma protect me!

NOURABAD
If your heart remains pure, if you keep your promise,
sleep peacefully under my protection and fear no snare!

LEILA
In the face of death itself,
I was once strong enough to keep
the promise I had made!

NOURABAD
You? How?

LEILA
I was still a child one night, I remember,
a man, a fugitive, begging for my help,
took refuge in our humble dwelling;
and I, my heart moved by his prayer, promised
to hide him from everyone and to protect his life.
Soon, a wild horde ran in and began to threaten me.
I was surrounded, a dagger was raised over my head...
I kept silent!
Night came, he fled, he was saved.
But before he escaped to the distant savannah:
"O brave child," he said, "here, take this chain
and keep it always, in remembrance of me!
And I shall remember!"
I had saved his life and kept my promise.

NOURABAD
Very well! Bear this in mind,
Zurga may hold you responsible for all our ills.
Bear this in mind, think of God!

Nourabad leaves with the fakirs.

CHORUS
in the distance
La, la, la, la, etc.