Fantaisie aux divins mensonges

Opera details:

Opera title:

Lakmé

Composer:

Leo Delibes

Language:

French

Synopsis:

Lakmé Synopsis

Libretto:

Lakmé Libretto

Translation(s):

Deutsch

Aria details:

Type:

aria

Role(s):

Gérald

Voice(s):

Tenor

Act:

1.09b

Previous scene: Prendre le dessin d'un byoux
Next scene: C'est elle c'est Lakmé

Alfredo Kraus - Fantasie aux divins mensonges - Lakmé

Singer: Alfredo Kraus

Delibes.Concierto celebrado en Lanzarote el 29 de diciembre de 1990.

Orquesta Filarmónica de Gran Canaria
Director: Gian Paolo Sanzogno

Prendre le dessin d'un bijou,
est-ce donc aussi grave!
Ah! Frédéric est fou!
Mais, d'où vient maintenant cette
crainte insensée?
Quel sentiment surnaturel
a troublé ma pensée
devant ce calme solennel!
Fille de mon caprice,
l'inconnue est devant mes yeux!
Sa voix à mon oreille glisse
des mots mystérieux. Non! non!
Fantaisie aux divins mensonges,
tu reviens m'égarer encore.
Va, retourne au pays des songes,
ô fantaisie aux ailes d'or.
Va! va! va,
retourne au pays des songes.
a fantaisie aux ailes d'or!
Au bras poli de la païenne
cet annelet dut s'enlacer!
Elle tiendrait toute en la mienne
la main qui seule y peut passer!
Ce cercle d'or, je le suppose,
a suivi les pas voyageurs
d'un petit pied qui ne se pose
que sur la mousse
ou sur les fleurs.
Et ce collier encore parfumé d'elle,
de sa personne
encore tout embaumé,
a pu sentir battre son coeur fidèle,
tout tressaillant
au nom du bien-aimé.
Non! non! Fuyez! Fuyez, chimères,
rêves éphémères,
qui troublez ma raison.
Fantaisie aux divins mensonges,
tu reviens m'égarer encore, etc.
Lakmé -elle s'appelle Lakmé-
Mais quels sont ces doux murmures?
Quels sont ces chants emplis
d'enivrante langueur?
C'est elle... c'est Lakmé...
les mains pleines de fleurs...
c'est elle!

Watch videos with other singers performing Fantaisie aux divins mensonges:

Libretto/Lyrics/Text/Testo:

Prendre le dessin d'un bijou,
Est-ce donc aussi grave?
Ah! Frédéric est fou!
Mais d'où vient maintenant cette crainte insensée?
Quel sentiment surnaturel
A troublé ma pensée
Devant ce calme solennel!
Fille de mon caprice,
L'inconnue est devant mes yeux!
Sa voix à  mon oreille glisse
Des mots mystérieux.
Non! non!

Fantaisie aux divins mensonges, tu reviens m'égarer encor.
Va, retourne au pays de songes,
O fantaisie aux ailes d'or!
Va! va! Retourne au pays des songes.
O fantaisie aux ailes d'or!

Au bras poli de la païenne
Cette annelet dut s'enlacer!
Elle tiendrait toute en la mienne,
La main qui seule y peut passer!
Ce cercle d'or
Je le suppose,
A suivi les pas voyageurs
D'un petit pied qui ne se pose
Que sur la mousse ou sur les fleurs..
Et ce collier encor parfumé d'elle,
De sa personne encor tout embaumé.
A pu sentir battre son coeur fidèle,
tout tressaillant au nom du bien aimé.
Non! Non! Fuyez!
Fuyez, chimères.
Rêves éphémères
Qui troublez ma raison.
Fantaisie aux divins mensonges,
Tu reviens m'égarer encor.
Va, retourne au pays des songes,
O fantaisie aux ailes d'or.

English Libretto or Translation:

Not entered yet.

Sheetmusic in our database with this aria

Operatic Anthology: Tenor